Version imprimable de cet article
envoyez cet article à un ami
Colloque de nos amis de ViES à l’Assemblée nationale
LA JUSTICE FACE AUX TUEURS EN SERIE :
ENSEIGNEMENTS A TIRER DU PROCES FOURNIRET
27 mars 2010 par l’Observatoire citoyen -
Rubrique:Sites amis, adresses utiles et documentation
Le 10 juin 2010, Victimes en série (ViES), association française partenaire de l'Observatoire citoyen, a organisé un colloque à l'Assemblée Nationale. Thème de la journée : la Justice face aux tueurs en série, à la lumière des enquêtes française et belge sur Michel FOURNIRET et Monique OLIVIER.
Ce colloque organisé par [Victimes en série (ViES)->http://www.premiumwanadoo.com/vies//], s'est articulé autour de {{trois tables rondes :}} {{1°)}} Techniques d'audition et coopération internationale : à partir de l'arrestation de Michel Fourniret, de quelle façon les investigations ont-elles été conduites, tant du côté belge que français ? {{2°)}} Gestion de l'instruction et du procès : de quelle façon la procédure a-t-elle été conduite jusqu'au prononcé de l'arrêt ? Les dysfonctionnements et l'évolution de la procédure pénale. {{3°)}} Comment améliorer la détection de la sérialité ? Une nouvelle affaire Fourniret est-elle encore possible ? {{ LE PROGRAMME}} {{9h30-11h Techniques d'audition et coopération internationale :}} à partir de l'arrestation de Michel Fourniret, de quelle façon les investigations ont-elles été conduites, tant du côté belge que français ? Daniel BOURGARD, ex-enquêteur au Service Régional de Police Judiciaire de Reims ; Michel BOURLET, procureur du Roi e.r. de Neufchâteau (Belgique) ; Yves CHARPENEL, avocat général près la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation ; Vincent DECROLY, coordinateur du service d'aide juridique de la Free Clinic (Bruxelles), ancien membre de la commission parlementaire d'enquête "Dutroux, Nihoul et consorts" et membre de l'Association ViES et de l'Observatoire citoyen ; et Pierre TABEL, Colonel de Gendarmerie, chef du bureau police judiciaire à la sous-direction de la police judiciaire ont répondu aux questions de Gérard CHEMLA, avocat au barreau de Reims et membre de l'Association ViES. {{11h15-13h Gestion de l'instruction et du procès : de quelle façon la procédure a-t-elle été conduite jusqu'au prononcé de l'arrêt ? Les dysfonctionnements et l'évolution de la procédure pénale}} Jean-Maurice ARNOULD, avocat belge et membre de l'Association ViES et de l'Observatoire citoyen ; Roland COUTANCEAU, psychiatre et criminologue ; Gilles LATAPIE, avocat général, Président de Cour d'Assises lors du procès Fourniret ; Jean-Pierre LAVILLE, parent de victime ; et Jean-Pierre LEROY, parent de victime et président de l'association ViES ont répondu aux questions de Dominique RIZET, journaliste et chroniqueur. {{15h-17h Comment améliorer la détection de la sérialité ? Une nouvelle affaire Fourniret est-elle encore possible ?}} Stéphane BOURGOIN, spécialiste des tueurs en série et membre de l'Association ViES ; Michel BOURLET, Procureur du Roi de Neufchâteau (e.r.) ; Marie-Laure BRUNEL du Département des Sciences du Comportement de la Gendarmerie à Rosny-sous-Bois ; Yves CHARPENEL, avocat général près la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation ; Frédéric MALON, commissaire divisionnaire chef de l' Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes ; Olivier PASCAL, docteur ès sciences, expert national en génétique, président de l'IFEG ; et Simon-Pierre BARADEL, colonel de Gendarmerie, chef du bureau des affaires criminelles à la sous-direction de la police judiciaire ont répondu aux questions de Joël VAILLANT, colonel honoraire de Gendarmerie et membre de l'Association ViES. {{ PREMIERES EVALUATIONS A CHAUD}} : Plus de 200 personnes ont pris part à cette journée, dont les organisateurs viennent de mettre en ligne un [premier débriefing->http://www.premiumwanadoo.com/vies/article.php3?id_article=122] Qu'y ajouter, si ce n'est confirmer le succès et l'intérêt de ce colloque, organisé de mains de maîtres par nos amis français ? On n'a pas perçu la moindre faille dans l'organisation. L'intervention de Michel BOURLET notamment la veille de cette journée à la radio, l'accueil et la collaboration avec les services de l'Assemblée, l'enregistrement vidéo, le timing... tout a été remarquablement géré, avec un juste dosage de directivité et de tact. La tonalité générale des échanges a été excellente, stimulée dans le registre du franc parler par chacun des présidents de tables rondes - le mode de l'interview privilégié par Dominique RIZET, en particulier, a renforcé encore le caractère vivant et interactif des débats. Quant au contenu, il a évidemment été très stimulant : le fait d'avoir pu réunir tant d'acteurs professionnels exerçant des responsabilités de haut niveau y a grandement contribué. Avec ViES, l'Obesrvatoire citoyen se propose à présent de dégager des priorités de tout cela pour la poursuite de notre campagne citoyenne (propositions aux mondes politique, policier et judiciaire français, belges et européen). A plus long terme et au-delà des suites du colloque au sens strict, faire de ViES une association qui dépasse progressivement le champ franco-belge et trouver des partenaires dans d'autres pays d'Europe deviendra un objectif-clef. A suivre, donc... Jean-Maurice ARNOULD et Vincent DECROLY
[Pour entrer en contact avec ViES (victimes-en-serie@hotmail.fr)->victimes-en-serie@hotmail.fr]

Observatoire Citoyen asbl
siège social: rue d'Ansuelle 21d
B 6150 Anderlues, Belgique
info@observatoirecitoyen.be
Soutenir l'O.S.
design © 2006 webage